Philippe Bouvard Biography: Women in His Life

2335

Despite his sixty-year career, Philippe Bouvard, TV journalist and radio remains mysterious. Bien sûr, we know his success, embodied byThe Big Headsflagship program of RTL, but man, he seems evade radar screens. Portrait of a large discrete.

Philippe Bouvard

A 84 years old (he celebrated this Saturday), Philippe Bouvard est l'un des rares capables de détrôner Michel Drucker question la longévité de la télévision. L'homme de la radio, médias de télévision et la presse, ce natif de Coulsdon a commencé en 1953 en tant que messager à Figaro, avant de grimper l'échelle, un par un. Autodidacte qui se qualifie “pour humoraliste” et est connu peu, finalement.

Philippe Bouvard Biography

Bien sûr, sur son voyage mystère ne plat. Parti pas grand-chose, le journaliste apprenti est finalement devenu chef de rédacteur France-Soir et patron d'un groupe de jeunes hommes gais dans “The Big Heads”, RTL émission culte sur l'air depuis 1977 (et présenté aujourd'hui par Laurent Ruquier). Sur papier, Philippe Bouvard, il est une histoire d'un autre temps de succès, un savant passé pro en dérision.

Philippe Bouvard et sa femme, Colette Savage, photographié en 1968 à l'Olympia.
Philippe Bouvard et sa femme, Colette Savage, photographié en 1968 à l'Olympia.

En bref, Bouvard, avec son rire qui le secouait de la tête aux pieds et son mile de voix unique, une figure du petit écran, un grand-papa de médias qui sont devenus des fans pour les générations. Et encore, l'homme privé, on ne sait rien presque. Mariée depuis soixante ans, il ne parle jamais de celle qui partage sa vie, Colette Savage, la mère de ses enfants.

Un mari absent

Au cours de la promotion de son livre, “Je me souviens … 60 années de journalisme” (flammarion) l'année dernière, il a prononcé quelques dénominations Parisien. “Je ne l'ai pas été un mari modèle, mais je suis souvent loin, Je ne suis pas trop encombrais. Pour finir avec plaisir, nous devons laisser de temps en temps.”

Obsédés par le travail, il avoue ne pas être très présent pour ses enfants. “Je vois peu de moi (…). J'essaie de prendre soin de profiter de mes petits-enfants de mes enfants.”

Une mère érudite

Celui qui peut avoir été la source de son goût pour l'écriture, il était sa mère, Andrée Gensburger. Abandoned by the father of Philippe Bouvard while she was in the maternity ward, she who raised her alone before meeting her second husband, Jules, the future journalist has always considered his real father.

His mother, the father of theBig Headsis full of praise. “It was a pretty woman, very intelligent, optician by trade. Pianist, she ended her life with a small retirement by giving lessons to small bourgeois who flayed ‘Turkish March’. She gave me the taste cultural curiosity, reading, music. “(Gala, février 2014)

Later, it is in its emissions Philippe Bouvard has rubbed women. But he himself admits, they are few. Dans “The Big Heads”, they are in the minority. Blame humor gravelly strand and this self-mockery that his female colleagues fail to hear. Still, some have their place, anyway: Amanda Lear, Laurence Boccolini Marianne James, “only the strong resistance.Not to mention the comedian and actress Chantal Ladesou, one of the few female members.

alors, as if to make amends, the journalist has devoted a book, “Women” (Paperback), portraits of succession sometimes tender and admiring, sometimes more corrosive. Well, 84 années, never change.

article précédentSpecial Benefits Of Cayenne Pepper
article suivantNails INC Line Of Glazes Of Victoria Beckham
J'aime écrire sur la mode parce que la mode est ma passion. J'essaie toujours donner tous les détails et conseils à mes visiteurs lorsqu'ils naviguent sur mon site. J'ai des informations académiques sur la mode donc j'aime donner plus de conseils et d'idées des suggestions d'experts. Si vous avez une question ou si vous voulez en savoir plus sur moi, vous pouvez me suivre et me trouver sur mon . Google+ Saiylo Stephanie